oblicalisme

La méditation de la chambre secrète nous fait prendre définitivement la direction de l’ouverture des centres supérieurs. Ce serait une erreur en effet de vouloir cesser de creuser ce tunnel vers la liberté, au travail duquel participe chaque étudiant de la lumière qui fait des appels à la Présence JE SUIS, pour traiter du seul plan oblical comme s’il s’agissait d’une cause première au malheur ambiant. Le plan oblical n’est pas une cause mais un effet. Ce n’est pas lui qui est le couvercle de la marmite dans laquelle mijote l’humanité actuelle. Le couvercle est mental, il a été fabriqué  par tous les groupes d’intellectuels qui ont construit pied à pied les théories déroutantes qui entraînent le monde sur des chemins de traverse, tout en lui faisant miroiter des bénéfices illusoires. On appelle oblicalisme cette tendance à prendre l’effet pour la cause. Ce n’est pas le plan oblical qui fait couvercle, le couvercle est mental et il provoque un engorgement sur les plans inférieurs, ce qui produit l’apparition du plan oblical.
L’économie est en proie au profit et à la compétition, grâce aux théories de Adam Smith, qui prétendent que c’est l’intérêt personnel qui prévaut; c’est l’affrontement qui est requis dans tous les domaines de la vie politique; il n’y a pas plus trompeur que le lacanisme, les théories sur l’anti matière, ou sur la relativité: il n’y a aucune loi de la relativité dans l’univers, l’anti matière ça n’existe pas, ce qu’on appelle ainsi c’est la matière éthérique qui est plus subtile que la matière ordinairement connue mais qui ne s’y oppose en aucune manière, et l’inconscient de Freud n’a pu voir le jour que par son nihilisme avéré. Pour la plupart de nos philosophes occidentaux, rien ne dépasse la pensée, et il n’y a de conscience que la conscience de quelque chose, ou pire: la conscience n’existe pas en soi et elle émane de la matière. Quant aux religions, il n’y a plus guère que des adeptes pour prétendre que toutes les religions mènent à dieu, parce qu’ils l’ont déjà connu avant de rencontrer les religions: et les adeptes, c’est moins de un pour dix ou même cent mille de la population…
Il y a de quoi empêcher la progression vers les plans supérieurs, et, quand une personne n’en peut plus d’être empêchée et se résout à consulter un médecin, elle se fait dire que c’est la vie elle-même qui est une maladie génétiquement transmissible et qui est la cause de tout ça.

On a fait remarquer en parlant de Platon que pour lui, il n’y avait rien au delà des idées. C’était à une époque où il n’y avait que des adeptes pour explorer le plan mental; aujourd’hui que l’humanité toute entière, sur une spirale plus élevée de l’évolution, s’y engouffre, et que la plupart en son sein confondent encore la pensée avec l’idée, il est presque normal quand on navigue sur les vagues du mental de prétendre qu’il n’y a rien au delà de la pensée, mais c’est ainsi bien tranquillement que depuis plus de deux mille ans, le plan mental, graduellement, s’est pourvu en couvercle fermant la porte vers les plans supérieurs.
Le plan oblical n’est qu’une conséquence de ça. Un refoulement sur le premier sous plan mental, causé par la pression exercée par les plans juste supérieurs.

Il est donc probable que, en dehors des cas où on voudrait sauver une personne particulière ce qui demandera certainement beaucoup d’énergie et de patience, la meilleure thérapie pour l’instant consiste à ré-ouvrir des portes, du cœur de la tête et de la gorge, et c’est ce que nous permettent de faire les appels et décrets de la Présence, sans qu’elle laisse de côté pour autant les dits cas particuliers qui tiennent à cœur à certains…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *